InternationalDeutschSpanishChineseRussianFrenchSouth AfricaAustraliaUnited Kingdom

SAACKE Energy Efficiency

SAACKE Energy Efficiency

En résumé

  • Augmentation considérable du degré d'exploitation du combustible

  • Analyse exacte et  formulaire individuel pour chaque mesure  d’amélioration du rendement

  • Amélioration des réactions de l’installation aux commandes 

  • Pour tous les brûleurs,  automates et générateurs de chaleur

  •  Courte durée d'amortissement 

  • Longue durée de vie de tous les composants

Réduction des pertes et exploitation complète du combustible

Toutes les pertes d'une installation de combustion pèsent autant sur le budget que sur l'environnement. Leur proportion est souvent sous-estimée et  dans de nombreux cas, bien plus de 10 % du combustible utilisé est consumé à perte. Dans ce cas, même de légères modifications apportées au brûleur, à la chaudière ou à l’automate peuvent accroître considérablement le rendement du système de combustion. Quelle que soient les mesures de modernisation entreprises,  SAACKE propose toujours des solutions complètes pour l'analyse de chaque installation de combustion et des modules de modernisation pour chaque détail relatif au brûleur et au générateur de chaleur.

 L’éventail des améliorations possibles commence par le  revamping d'un système de contrôle-commande numérique de brûleur. Contrairement à une  came mécanique, elle permet une commande individuelle des flux d'air et de combustible. Ceci réduit la consommation de combustible et améliore le comportement de régulation. De plus, cet automate constitue la base parfaite pour l'intégration d'autres mesures telles que la  variation de vitesse, la régulation d'O2 et de CO, la régulation de l'eau alimentaire et de la déconcentration.

 Le variateur de vitesse  réduit le régime du ventilateur  à petite charge et  réduit de manière significative la consommation d'électricité du moteur du ventilateur.

Un système de contrôle-commande de brûleur électronique permet l'emploi de plusieurs circuits de régulation.  Comme l'excès d'air entraîne inévitablement des pertes,  l’utilisation d'un système de régulation d'O2/CO est profitable. Au moyen d'une sonde, ce dispositif relève la composition  réelle des  fumées et optimise la combustion pour une consommation minimale.

Une régulation de l'eau  alimentaire et une régulation de la déconcentration poursuivent le même objectif :  elles détectent les paramètres réels en marche et permettent à  l’automate  de réduire considérablement les pertes par déconcentration.

Si les températures  des fumées en aval du générateur de chaleur sont très élevées, il est possible de recourir à des échangeurs de chaleur. Ceux-ci prélèvent la précieuse énergie thermique des  fumées et préchauffent ainsi, par exemple, l'eau  du process, l'eau alimentaire  ou l'air de combustion. Si l'échangeur de chaleur refroidit les  fumées au-delà du point de rosée, on parle alors de technologie de condensation ou de valorisation de la combustion. L'énergie extraite des  fumées est alors exploitée jusqu'à la limite de ce qui est physiquement possible.

 Comme l'effet d'une mesure de modernisation dépend fortement du comportement en service de l'installation respective, une analyse de cette dernière doit être préalablement réalisée. Le Seavis Efficiency Monitor sert, dans  ce cas, d'instrument infaillible pour le relevé de données de service pertinentes et pour le calcul exact de toutes les mesures d'amélioration : il permet de déterminer avec précision les modules de modernisation qui seront efficaces et au terme de quelle période  les travaux de revamping seront amortis. Il est intéressant de constater que généralement, ces  durées d'amortissement sont très courtes, soulevant souvent la question suivante : pourquoi la mesure de modernisation n'a-t-elle pas été entreprise plus tôt ?