InternationalDeutschSpanishChineseRussianFrenchSouth AfricaAustraliaUnited Kingdom

Gaz à faible pouvoir calorifique

Gaz à faible pouvoir calorifique

Pouvoir calorifique faible – potentiel élevé

Alors que le gaz naturel est un élément  fondamental de la distribution mondiale d'énergie, les substances à faible pouvoir calorifique telles que les gaz pauvres représentent des niches commerciales.

Le groupe des gaz pauvres comprend le gaz de haut fourneau, le formaldéhyde, le gaz  d’évent, le gaz COREX et le gaz CO. Ces gaz s'accumulent, par exemple, au cours de la production d'acier, dans l'industrie chimique ou dans d'autres process et constituent de véritables défis pour les systèmes de combustion.

Contrairement au gaz naturel, les gaz pauvres sont souvent constitués d'une proportion très élevée de gaz inertes tels que l'azote, le dioxyde de carbone ou la vapeur d'eau. Les composants combustibles, comme le monoxyde de carbone ou l'hydrogène, ne constituent habituellement qu'environ 25 % du volume total. Pour une valeur de 2 à 15 MJ/m3, leur pouvoir calorifique est nettement inférieur à celui du gaz naturel, ce qui signifie que d'importants volumes de gaz sont nécessaires pour remplacer la combustion au gaz naturel. De plus, comme les gaz pauvres ne sont souvent disponibles qu'à une très faible pression à la pompe, ils ne sont généralement pas valorisés pour leur potentiel thermique mais sont simplement  consummés.

 Le SSB-LCG de la série de brûleurs à flamme tourbillonnaire SSB est proposé afin de valoriser les gaz pauvres  de façon économique. Ce modèle a été mis au point spécialement pour les gaz pauvres et  assure une combustion fialbe, même avec les gaz d'un pouvoir calorifique de seulement 2 MJ/m3 et sans combustible auxiliaire onéreux. Le brûleur se singularise également par  sa faible pression de fonctionnement ne dépassant pas 10 mbar.