InternationalDeutschSpanishChineseRussianFrenchSouth AfricaAustraliaUnited Kingdom
Combustibles standards

De par leur pouvoir calorifique extrêmement faible, le gaz de formaldéhyde, le gaz COREX, le gaz de houille, le monoxyde de carbone ou le gaz de haut fourneau ne sont pas adaptés à une combustion conventionnelle. Ceux-ci sont trop souvent « éliminés » avec des combustibles auxiliaires bien qu'ils puissent constituer un pilier sûr de  la distribution de chaleur. Avec la  technologie adéquate, l’utilisation des gaz pauvres convient  à presque tous les générateurs de chaleur et  garantit également les rejets les plus bas.

Gaz à faible pouvoir calorifique

De par leur pouvoir calorifique extrêmement faible, le gaz de formaldéhyde, le gaz COREX, le gaz de houille, le monoxyde de carbone ou le gaz de haut fourneau ne sont pas adaptés à une combustion conventionnelle. Ceux-ci sont trop souvent « éliminés » avec des combustibles auxiliaires bien qu'ils puissent constituer un pilier sûr de  la distribution de chaleur. Avec la  technologie adéquate, l’utilisation des gaz pauvres convient  à presque tous les générateurs de chaleur et  garantit également les rejets les plus bas.

Gaz spéciaux

Aussi différents que soient le gaz de raffinerie, le gaz de cokerie, le gaz de fermentation ou le grisou, ils ont  un point commun :  ils  imposent les exigences maximales au système de combustion. Avec une composition chimique variable, des taux d'hydrogène atteignant 70 %  et une présence discontinue, ces gaz sont  vraimentproblématiques.Toutefois, SAACKE propose des solutions spéciales  qui permettent une combustion sûre et propre.

Low calorifique liquids

Les résidus liquides formés au cours de nombreux processus ne peuvent pas (ou  difficilement) être valorisés d'un point de vue thermique avec une  technologie conventionnelle en raison de leur faible pouvoir calorifique. Dans ce cas précis, SAACKE propose des solutions éprouvées permettant une valorisation thermique des liquides à pouvoir calorifique extrêmement faible, même en dépit de leur teneur énergétique variable, de leur concentration élevée en eau et des grandes quantités de cendres.

Combustibles spéciaux liquides

De nombreux  dérivés industriels ne conviennent pas aux combustions conventionnelles : ils ont une viscosité élevée, sont corrosifs, détruisent les joints, se craquent  facilement, contiennent beaucoup de cendres et s'enflamment difficilement. Et pourtant, leur valorisation présente souvent le double avantage de pouvoir économiser aussi bien sur les combustibles standards que sur les coûts d'élimination.

Biocombustibles

Les combustibles biogènes complètent et remplacent les combustibles fossiles standards. Toutefois, le bioéthanol, l'huile de colza, l'EMC, le biogaz, l'huile de fusel ou la glycérine imposent des exigences élevées et très différentes au système de combustion. Lorsqu'ils sont combinés avec la  technologie éprouvée de SAACKE, ils constituent néanmoins un élément fiable et propre de l'approvisionnement en énergie.

Combustibles pulvérulents

Les combustibles pulvérulents constituent une alternative  moins onéreuse que le  fioul,  le gaz ou les  sources d'énergie biogènes. Ainsi, la technologie  SAACKE permet de valoriser efficacement non seulement les poussières de charbon mais également les  dérivés issus de l'industrie du bois et du papier car ils fournissent de la chaleur avec une grande fiabilité  et à des coûts imbattables.